Récits de discriminations

 

Le début de l´aventure:

La Coalition Européenne contre le Racisme ECCAR a été lancée en 2004 par la ville de Nuremberg et l’UNESCO avec le but de mener ensemble une lutte efficace contre le racisme, la discrimination et la xénophobie. La Coalition a célébré en 2014 ses 10 ans. Cela a été l´occasion de faire le point et de relever de nouveaux défis.Dans ce cadre, la Ville de Liège et ECCAR   a proposé d'organiser un appel à récits de discrimination. Ceux-ci seraient alors transmis dans les mains du Conservatoire de Liège afin de réaliser un spectacle itinérant.

L´objectif de cette aventure

Ce projet se base sur l'idée de l'importance de la parole et du pouvoir de l'art. Il  est à l`origine d'une envie de déconstruction, d'illustration et de transformation.

  • Déconstruction pour contrer les idées toutes-faites de ce qu'est une attitude discriminatoire. Il ne s'agit pas toujours de grandes actions, mais de faits larvés, de temps en temps cachés, de petits commentaires, parfois sans s'en rendre compte, parfois avec le but de faire mal. Si selon Marc Jacquemain  sociologue à l'Université de Liège en Belgique, le racisme ordinaire est présent dès que l'on voit l'autre à la fois comme irréductiblement différent, la discrimination ordinaire fonctionne de la même façon.
  • Illustration afin de donner de multiples exemples, concrets et vécus de discrimination ordinaire. Montrer leur diversité, leur banalité, leur éventuelle perversité, dureté. Par ailleurs, la parole libère, dit-on. A tout moment, il est possible de témoigner  en cliquant sur le site internet.
  • Transformation car tous les témoignages récoltés ne le sont pas uniquement pour leur valeur illustrative. Le Conservatoire de Liège les utilisera comme base, comme matériau, comme source d'inspiration (donc pas forcément mots pour mots) pour la création d'une ou plusieurs oeuvres artistiques itinérantes.
Share